in

Comment utiliser le miel pour cicatriser une plaie ?

Le miel est une production des abeilles obtenue à partir du nectar sucré des fleurs. On attribue à ce produit de la ruche des propriétés curatives très appréciées de ceux qui en ont connaissance. Dès l’antiquité, le miel était déjà connu pour ses propriétés cicatrisantes et était très utilisé par les médecins d’antan. À notre époque, et principalement dans nos campagnes, le miel désigne l’un des remèdes de grand-mère les plus utilisés pour soigner les petites coupures et plaies. À la découverte des vertus cicatrisantes du miel, nous partons à travers ce billet.

Comment utiliser le miel pour cicatriser une plaie ?

Les vertus antibactériennes et antiseptiques du miel

Il existe une multitude de miels dont les caractéristiques varient selon le milieu de provenance et le mode de production exploité. Chaque variante du miel possède ainsi sa propre vertu médicinale, bien qu’elles toutes jouissent des mêmes propriétés antimicrobiennes et inflammatoires. Vraisemblablement, le miel crée un environnement hostile à la prolifération des microbes et autres bactéries virales ou fongiques. Cette propriété est due à une enzyme appelée le « glucose oxydase » qui produit de l’eau oxygénée, source de ces propriétés antiseptiques.

Toutes ces vertus attribuées au miel font de lui un antiseptique par excellence, raison pour laquelle il est très prisé. Par ailleurs, en effectuant minutieusement le choix de miel avant l’achat, vous bénéficierez d’un miel adéquat à l’usage désiré. Par exemple, les miels réputés pour leurs propriétés antibactériennes et antiseptiques élevées sont le miel de thym, de châtaignier, le miel de lavande et celui de sapin. Toutefois, il est toujours recommandé de privilégier les miels dont la production est exempte de toute utilisation d’insecticides, de pesticides ou autre substance chimique. Préférez donc du miel artisanal, bio ou dans quelques cas du miel sauvage.

Conservation du miel : bonnes pratiques

Jouir des propriétés curatives du miel sur le long terme dépend fortement de sa conservation qui doit s’effectuer à l’abri de la lumière et de la chaleur. Opter pour un pot opaque pour une conservation bénéfique est une bonne idée. Notez de même qu’en période hivernale, le miel se cristallise très vite. Il vous faudra alors procéder à sa liquéfaction en le faisant mijoter quelques minutes au bain-marie (pensez à le remuer constamment). Cependant, il est déconseillé de liquéfier le miel aux micro-ondes ; ses propriétés cicatrisantes se retrouveraient affaiblies, voire anéanties.

Mode d’emploi du miel pour un résultat optimal

  • Pour utiliser le miel, il vous faudra rendre votre plaie propre. Vous devez donc procéder à son nettoyage avec de l’eau ou de l’alcool.
  • À l’aide d’une spatule ou d’un quelconque objet plat stérilisé au préalable, prenez du miel et étalez une fine couche sur la plaie. Vous ressentirez probablement un picotement, mais la propriété anti-inflammatoire de certains miels permet d’inhiber la douleur, de quoi vous soulager à la longue.
  • Étalez un pansement sur la plaie en vous assurant qu’il la recouvre entièrement et ne laisse pas passer l’air.
  • Maintenez le pansement avec un sparadrap ou un bandage.
  • Pour une meilleure cicatrisation, renouvelez chaque jour le pansement en exécutant les étapes précédentes jusqu’à cicatrisation complète.

Written by Popstraw

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment calmer les démangeaisons du cuir chevelu naturellement ?

Comment un régime vegan peut aider à perdre du poids ?