in

Photo animalière, les astuces

Les animaux ont toujours été un mystère à élucider pour l’homme. Si certains entreprennent constamment des études comportementales de ces êtres vivants, d’autres par contre préfèrent se spécialiser dans la capture de leurs images pour les partager avec le monde. Cette dernière option, bien qu’elle semble facile, requiert un ensemble de règles à adopter, d’autant plus lorsqu’il s’agit de prendre en photo des animaux sauvages, ce qui implique beaucoup de discrétion. Il faut de l’habileté et du savoir-faire pour réussir à prendre des photos à la fois captivantes, vivantes et expressives.

Si vous avez décidé de vous lancer dans cette aventure ou que vous avez envie de vous perfectionner dans ce domaine, nous vous donnons quelques astuces qui vous seront d’une grande utilité ! Vous pourrez enfin impacter votre public avec des photos animalières exceptionnelles.

Prendre des photos discrètement et sans danger

Que vous soyez équipé d’une arme à feu ou d’un simple appareil photo, un animal ne saurait faire la différence avant de prendre sa décision de fuir ou d’attaquer. Vous êtes en effet un étranger dans son milieu de vie puisque vous n’avez pas sa morphologie ni celle des êtres qu’il côtoie tous les jours. Alors, que pourriez-vous faire pour ne pas le déranger ? Il vous suffit de vous cacher.

Nous parlons ici du port de certains accessoires et de l’usage d’équipement pour paraître invisible aux yeux des animaux. Ce sont principalement des équipements de camouflage.

Le filet de camouflage

Il s’agit d’un équipement efficace qui vous permet de vous fondre dans le décor. Vous passerez donc inaperçu dans les zones comme les buissons ou les arbres. Le filet de camouflage fait partie des équipements de protection et de sécurité dont vous aurez besoin pour prendre des photos animalières de qualité. Quelle que soit la capacité d’observation ou de vision de la bête, il est sûr et certain qu’elle ne pourra pas réaliser votre présence. Vous trouverez cet équipement de camouflage chez des professionnels comme stockus.fr qui commercialisent des équipements de protection et de discrétion issus de surplus militaires.

Vous devez toutefois prendre des dispositions importantes avant le port du filet de camouflage, puisque les félidés par exemple ont un odorat très développé. Ils peuvent sentir votre odeur à des centaines de mètres. C’est pour cette raison que vous ne devez pas vous parfumer, encore moins passer un quelconque déodorant. Ce sont des odeurs étrangères à leur environnement et il ne fait aucun doute qu’ils remarqueront votre présence même si vous utilisez un filet.

La combinaison de camouflage

À l’image du filet, il existe également une combinaison de camouflage qui couvrira entièrement votre corps et ne laissera rien paraître. Pour accompagner cette combinaison, des chaussures et des gants sont également disponibles afin de camoufler vos pieds et vos mains. Quant à votre tête, elle sera recouverte d’une cagoule, également camouflée.

La combinaison de camouflage vous permettra d’être plus discret dans l’environnement auquel elle est adaptée. Évitez cependant de faire trop de mouvements, puisque vous êtes supposé vous fondre dans la végétation qui, elle, ne se déplace pas. Au moindre petit faux-pas, vous pourriez vous faire repérer, ce qui vous empêcherait de prendre de belles images.

La tente camouflée

Si vous comptez photographier les animaux dans une forêt ou dans une savane, les arbres, les buissons, l’eau, la boue ou les insectes sont autant d’obstacles à l’atteinte de votre objectif. Vous devez en effet trouver le meilleur abri pour éviter les inconforts physiques et prendre des vues sous tous les angles. Pour ce faire, pensez à vous procurer une tente camouflée.

Sa taille (ni trop grande, ni trop petite) vous permet de vous relever ou de vous abaisser sur un support de votre choix lorsque le besoin se fera sentir. Avec cet équipement, vous aurez un peu plus d’espace pour vous mettre à l’aise et bien vous positionner en attendant l’arrivée de votre « muse ».

Munissez-vous des outils adéquats pour réaliser un travail impeccable

Vous pensez peut-être que les téléphones intelligents peuvent vous permettre de prendre d’excellentes images et que vous n’aurez plus besoin de vous procurer un appareil photo ? Les smartphones sont effectivement dotés de plusieurs fonctionnalités pour la prise de vue et leur qualité s’accroît de génération en génération. Toutefois, ils ne sont pas encore appropriés pour prendre des photos professionnelles des animaux dans leur milieu naturel. Vous aurez besoin d’un outil adapté à la circonstance et qui fera de vous un expert du domaine.

Portez donc votre choix sur un appareil numérique professionnel, disposant de plusieurs fonctionnalités comme le mode priorité à l’ouverture. De fait, cette caractéristique de l’appareil vous permettra de gagner du temps sur le terrain. Une fois que votre appareil est mis au point, vous aurez juste à l’utiliser. Plus besoin de procéder à d’autres réglages superficiels avant de faire le clic ultime ! La bête prise en image s’affichera sous son plus beau jour, grâce à la forte vitesse d’obturation et à l’arrière-plan flouté que le mode activé octroie à la photo. Voilà pourquoi vous gagneriez à opter pour un appareil ayant une forte valeur ISO et que vous pouvez régler au maximum.

En outre, vous pouvez aussi opter pour les caméras de chasse, encore appelées les pièges photographiques. Avec ces types d’outils, votre présence ne sera pas obligatoire puisqu’ils sont dotés de détecteurs de mouvements ou de détecteurs de masse de chaleur. Ils seront très adaptés si vous vous focalisez sur la prise d’images d’animaux discrets comme le loup, le cerf, le lynx ou l’okapi.

Pistez et repérez votre cible

À l’évidence, la photographie des animaux sauvages ne suit pas les mêmes règles que la capture d’images d’animaux domestiques. Si ces derniers peuvent être très collaboratifs, il n’en est pas de même pour les animaux qui n’ont pas de contact régulier avec les humains. Vous pouvez perdre leur trace à n’importe quel moment, ou même ne pas réussir à les trouver.

Pour ne pas tomber dans ce piège, vous devez pouvoir reconnaître leur présence à travers des indices. Parmi ces indices, on peut notamment évoquer les empreintes (de sabots, de griffes, etc.), des restes de repas, de la souille, des terriers, des nids, des loges, des poils ou encore des coulées. À l’aide de votre téléphone ou de votre appareil photo, vous pourrez dresser un catalogue d’indices ou de traces propres à chaque animal. Vous pouvez aussi répertorier ces éléments dans un bloc-notes. Ces signes apparents vous aideront facilement à repérer les animaux que vous voulez prendre en images.

Il va de soi que repérer ces indices et les attribuer au bon animal va nécessiter que vous vous prépariez en amont. Consultez les ressources que vous trouvez sur les empreintes d’animaux afin d’être en mesure de suivre la bonne piste le moment venu.

Vous êtes à présent outillé pour la prise de photos animalières en milieu naturel. Discrétion et patience sont les maîtres mots. N’hésitez donc plus à tenter cette activité passionnante.

Written by Popstraw

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un anti-puces naturel, c’est efficace ?

Baisse de forme ? Que faire ?