in

Migraines à répétition : la luminothérapie verte à la rescousse

Migraines à répétition : la luminothérapie verte prouve son efficacité

Une nouvelle recherche de l’université des sciences de la santé de l’Arizona a révélé que les personnes souffrant de migraines peuvent bénéficier de la thérapie à la lumière de teinte verte, qui réduit la fréquence et l’intensité des maux de tête pour améliorer la qualité de vie des patients.

Aucun autre « médicament » n’a montré une efficacité aussi élevée

Selon la Fondation pour la recherche sur la migraine, ce mal de tête récurrent est la troisième maladie la plus répandue dans le monde, touchant un milliard d’individus dans le monde entier. Dans l’Hexagone, environ 15 % de la population déclare souffrir de migraines régulières, avec une proportion plus importante de femmes (21 %). Curieusement, ce chiffre tombe à 5 % chez les personnes de plus de 65 ans. Près de 20 millions de journées de travail sont perdues chaque année (cumul) à cause de la migraine.

« C’est la première étude clinique à évaluer l’exposition à une certaine lumière pour prévenir les migraines », explique le docteur Mohab Ibrahim, auteur principal de l’étude et professeur associé à la Faculté de médecine de l’Arizona. Selon les conclusions de cette étude clinique, l’exposition à la lumière verte, avec une longueur d’onde contrôlée, réduit le nombre de jours de céphalées par mois d’environ 60 %. La majorité des participants à l’étude affichent des migraines épisodiques (groupa A) ou chroniques (groupe B).

Dans le groupe A, 83 % des participants ont signalé une réduction de plus de 50 % des épisodes de migraines. Dans le groupe B, la migraine est passée d’une moyenne de 20 jours par mois à moins de 8 jours, avec une intensité moindre. Aucun autre « médicament » n’a montré une efficacité aussi élevée dans toute l’histoire de la recherche sur la migraine et les céphalées.

L’évaluation de la douleur passe de 8 à 3,2

Au début du protocole, les médecins ont expliqué aux patients qu’ils devraient « rendre » les dispositifs à lumière verte à la fin de l’expérimentation. A la fin de l’étude, les patients ont été informés de la possibilité de garder les dispositifs. Plus de 99 % ont saisi cette occasion… ce qui témoigne du ressenti positif à l’égard de cette thérapie non invasive, qui n’implique aucune ingestion de substance chimique.

Le docteur Ibrahim et le co-auteur Amol Patwardhan, qui sont affiliés au Centre de la douleur et de la toxicomanie globale des sciences de la santé de l’Arizona, étudient les effets de l’exposition à la lumière verte depuis plusieurs années. Cette première étude clinique a donc porté des personnes qui souffrent toutes de migraines épisodiques ou chroniques et qui n’ont pas eu de résultats avec plusieurs thérapies traditionnelles, telles que les médicaments par voie orale (paracétamol) et les injections de Botox.

« Malgré les progrès récents, le traitement des migraines reste un défi majeur », a déclaré le Dr Patwardhan, professeur associé et vice-président de la recherche au département d’anesthésiologie. « L’utilisation d’une thérapie non pharmacologique telle que la luminothérapie verte peut être d’une aide considérable pour toute une série de patients qui ne veulent pas prendre de médicaments ou qui n’y répondent pas. Cette approche brille par l’absence d’effets secondaires associés… si ce n’est l’amélioration de la qualité du sommeil ! ».

Au cours de l’étude, les patients ont été exposés à la lumière blanche pendant une à deux heures par jour pendant 10 semaines. Après une pause de deux semaines, ils ont été exposés à la lumière verte pendant 10 semaines. Ils ont répondu à des enquêtes et des questionnaires réguliers afin de suivre le nombre de maux de tête qu’ils ressentaient et leur intensité, ainsi que des mesures de la qualité de vie telles que la capacité à s’endormir et à se concentrer.

En utilisant une échelle numérique de la douleur de 0 à 10, les participants ont noté que l’exposition à la lumière verte entraînait une réduction de 60 % de la douleur, de 8 à 3,2. La luminothérapie verte a également permis de réduire la durée des maux de tête et d’améliorer la capacité des participants à s’endormir et à rester endormis, à effectuer des tâches ménagères, à faire de l’exercice et à travailler. Aucun des participants à l’étude n’a signalé d’effets secondaires de l’exposition à la lumière verte.

Intéressé ? Les meilleures lampes de luminothérapie du marché sont testées ici !

 

Written by Popstraw

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bien-être olfactif : utilisez les huiles essentielles

Tondeuse : les pièces détachées à avoir sous la main